ET oui...! Déjà 5 jours à Athènes et je n'ai toujours pas eu le temps d'aller à la plage. :( C'est un comble!

Explications:
Tout d'abord, avec Nicolas, nous avons commencé par les démarches administratives (se déclarer auprès des Affaires Economiques Françaises, se faire immatriculer au Consulat...) Sachez que l'on se plaint énormément des lenteurs administratives en France mais on a tord! C'est partout pareil! A Athènes aussi, on met 2 jours pour trouver un bureau. Et là-bas aussi on nous demande une foule de papiers d'après une liste qui n'est pas mise à jours.
Ensuite, on s'est dépêché d'éplucher les petites annonces immobilières en grec (pas simple... même avec un mari le parlant couramment). Nous avons visité confiant quelques appartements et à ce moment là nous avons réaliser qu'il n'était pas si facile de dégotter un appart' sublimissime et pas cher en 10 jours. Nous avons été trop naïf... Nous avons visité en effet des appart' top de chez top mais évidemment dans ces cas là ce sont des immeubles super modernes et donc super chers (pour nous mais aussi pour la pays).appart2_001 Dans les loyers abordables pour notre budget (et a priori il n'est pas trop mauvais pour la Gréce) nous avons observé deux cas de figures.
Le premier: surface assez sympa, refait à neuf, plomberie et électricité en état de marche sauf que le carrelage fait mémé et qu'il n'y a aucun espace extérieur. C'est quant même couillon d'habiter en Méditerranée et de n'avoir aucun bout même minuscule de terrasse.
Le second cas: surface assez sympa, refait soit disant à neuf avec de gros doutes sur la plomberie et l'électricité, déco de la salle de bain et de la cuisine spéciale année 70 (date de construction de l'immeuble, rien n'a bougé c'est toujours vert et orange) et un balcon qui fait tout le tour de l'appartement même si il n'est pas assez large pour mette une table et s'il est orienté Nord-NordEst...=pas un pet' de soleil, au moins on aura pas trop chaud! ;)
appart3_014Voilà le dilemme, on pensait trouver un 150m2 avec triple terrasse et petit bout de jardin pour un loyer modeste et raisonnable dans une capitale européenne et on se retrouve à devoir faire des compromis... Quel horreur :)

A plus tard pour la suite de nos aventures outre-méditerranéennes.