Vendredi dernier, avec Nicolas, nous étions invités au mariage de sa cousine (enfin, "cousine"... à la greque015 quoi...) Nous étions attendus chez la mariée à 18h30. Nous avons donc assisté à toutes les phases prératrices de la mariée: pas maquillée et pas habillée, juste 1 oeil puis le second, coiffée et enfin habillée d'une superbe robe de princesse rose et vaporeuse. Juger par vous même:

Ensuite, vient le départ pour la mairie vers 19h. Nous montons en voiture avec un autre "cousin" et la maman de la mariée. Nous roulons pendant une bonne vingtaine de minutes lorsque survient LE coup de téléphone. "Allo maman, j'ai oublié ma carte d'dentité à la maison!!! Il faut absolument que tu ailles la cherche!!!" Et hop! Demi-tour vers la carte d'identité bien inutile puisque les mariés ont déjà donné des photocopies à la mairie qui se doute bien, depuis le temps qu'elle voit défiler des mariés, que ce jour là on oublie tout. Donc, après la récupèration de la carte et un trajet dans les embouillages du vendredi soir à Athènes, nous arrivons avec 30 minutes de retard... Comble du comble, Madame la Maire n'est même pas fachée. Elle trouve ça très drôle même. Surtout, lorsque, ayant pu enfin commencer la cérémonie, elle demande aux mariés si ils ont les alliances. Vous ne devinerez jamais.... Ils ont explosé de rire (un peu jaune je pense), une tante s'est précipitée pour prêter la sienne et le père du marié est sorti en courant de la salle des mariages pour aller les chercher. Heureusement, elles n'étaient pas loin. Juste dans la voiture. Après toutes ces péripéties, le mariage a pu avoir lieu avec 40 petites minutes de retard. C'est assez honorable quand on sait que la cérémonie civile greque dure, comme en France, une vingtaine de minutes. hihihihi

015A la sortie de la mairie, nous avons eu le droit évidemment à l'incontournable série des bisous et félicitations, au lancer de riz (pas dans les yeux, pas dans les yeux...) et au fameux lancé de bouquet. Et là, une chose très étrange s'est produite. La soeur de la mariée et une copine ont rattrapé le bouquet en même temps et il n'y a pas eu de bagarre ou de crêpage de chignons!!!! Non, non, non, la copine a poliment et gentillement laissé le bouquet à la soeur!!! C'était très fair-play de sa part mais en même temps c'est tellement drôle de voir des filles en robes de bal se disputer trois pauvres fleurs...

Finalement, nous arrivons au restaurant. Les mariés arrivent en dernier et ouvre le dîner en découpant le gâteau, une coupe de Champ' à la main. C'est pas pour ça qu'on a eu droit au dessert avant l'entrée mais c'est tout de même la première chose qu'ils ont faite en arrivant. Il faudra quand même que je demande le "pourquoi du comment" à une des cousines car cette coutume me laisse un peu perplexe.
Les mariés ont enchaîné avec un slow langoureux et se sont installés à table. Le restaurant nous a servi un repas traditionnel délicieux et très copieux. Pour commencer, un ronde des entrées: assortiment de petites charcuteries, beignets de fromage et boulettes de viandes. (à ce moment précis du repas je n'avais déjà plus faim et pourtant j'ai bonne appetit) Pour le plat, une grosse assiette de viande grillée accompagnée de riz et de pommes de terre sautées. Pour le dessert, un MUST, gâteaux blancs et baklavas faits maisons. Super trop bon même quand on a plus faim on en prend deux fois.
Tout le repas a été accompagé de musique traditionnel live de très bonne qualité. Une chanteuse, une guitare et un bouzouki nous ont faits danser jusqu'à 2h du matin. Et étant donné que ma conversation en grec est assez limitée, que je ne comprend rien si il y a du bruit et que je ne connaissais personne, je n'ai pas arrêté de danser.

015    015    015    015