zappionLe week-end dernier (du 20 au 22 février) avait lieu le salon du vin Dionyssia à Athènes. C'est le magnifique bâtiment du Zappion au coeur du jardin national qui accueille ce salon chaque année. Plus de 150 marchand de vin étaient présents, uniquement grecs. C'était l'occasion de goûter les bons vins grecs, les rouges notamment que j'hésite toujours à commander au restaurant.

En premier j'ai goûté un vin de Néméa, produit dans le nord du Péloponnèse à 2pas de Corinthe. Pas mal du tout. Le bas de gamme était bon, le moyenne gamme meilleur et la haut de gamme "Igemon" : du velours. Seul inconvénient, il coûte 40€ la bouteille et je ne suis pas sûre qu'il les vaille vraiment. Tout ça parce qu'il a gagné 2prix internationaux.
Comme le propriétaire de l'exploitation est une connaissance de la copine m'accompagnant, nous avons pu également goûter ses 2 blancs. L'un est bon mais normal et l'autre est plus surprenant car fumé. J'avoue que j'ai bien aimé le vin blanc fumé. Par contre, je n'ai pas réussi à savoir avec quel genre de plats il fallait servir ce vin. Son goût est tellement unique, il ne faut pas se tromper.

Ensuite, nous avons continué mon petit tour. J'ai dégusté des vins absolument dégoûtants, ultra tanisé ou au contraire tellement léger que le goût disparaissait à la seconde où je l'avais en bouche. Je crois que les pires sont les vins rouges de Santorin. Pourtant, le blanc est fameux sur cette île mais le rouge est comment dire... imbuvable. Sérieusement, pourtant, on voit partout de bonne critique pour un des vins de Santorin que j'ai dégusté. Il s'appelle "Duo Ellies" [Deux Olives] si jamais vous tombez dessus sur une carte de restaurant, ne le commandez pas !
J'ai tout de même découvert un petit vin rouge pas mal du tout et plus abordable (18€) que le "Igemon". Ce vin rouge "Megas Oinos" [Grand Vin] vient aussi du Péloponnèse, du domaine de Skouras pour être précise. Il est fait à partir de Cabernet Sauvignon (20%) et d'un cépage grec, le AnriogritikoAnriogritiko (80%).

J'en ai également profité pour tester le vin champagnisé grec. Fait à Rhodes avec la vrai technique champenoise (pas comme les mousseux dixit le petit monsieur du stand). Pour être honnête c'est meilleur que le mousseux mais c'est tout de même pas bon : soit c'est trop sucré, soit ça n'a absolument aucun goût.

Heureusement, que pour éponger un peu il y avait des stands d'une chaîne de boulangerie française (pour le style), Eric Kaiser. Le pain est très bon d'ailleurs, je regrette qu'il est été servi sec (même pas une larme de beurre). C'est un peu rat. Ce doit être sûrement pensé pour ne pas déformer le goût au moment de la dégustation...

En tout cas, même si je n'ai pas bu que des bons vins. J'ai passé un très bon moment. Et je crois que c'était le cas de tout le monde car à la sortie du salon nous avions tous la mine réjouie ;-)