Pour cet anniversaire, l'institut français d'Athènes et l'ambassade de France ont frappé un grand coup avec comme avant-première la projection de "Z" de Costa-Gavras, film engagé dénonçant l'instrumentalisation de la police par les politiques et l'armée dans les années 60 en Grèce. Ce film fête cette année ses 40 ans. J'avais pensé qu'avec les émeutes de cet hiver contre la police et le gouvernement en place, les grecs allaient fêter dignement cet anniversaire à grand coup de rétrospectives, de conférences et de manifestions mais malheureusement seul le Festival du Film Francophone a su se souvenir de cette page d'Histoire qui a, pourtant, marqué la Grèce. Chapeau bas également à cette avant-première qui a compté dans son auditoire les représentants de chaque partis politiques grecs ainsi que 2 présidents de la République Hellénique (le président actuel et un ancien qui a vécu et participé activement aux faits évoqués).

La suite du festival est beaucoup moins V.I.P. mais toujours intéressante. La 1re séance a eu lieu hier avec la projection de "Bienvenue chez les Ch'tis". (Après "Z" on perd en panache, non ?) Nous aurons la possibilité de voir plus de 60 films pendant 10 jours dans 3 salles athèniennes : une sélection jeunesse, un hommage à Josiane Balasko, des ciné-conférences...

Comme l'année dernière, la séance coûte 6€ et il n'existe pas de carte permettant de profiter pleinement du festival sans se ruiner (mon seul regret). Pour notre part, nous commençons ce soir avec "Coluche : c'est l'histoire d'un mec" d'Antoine de Caunes. Les commentaires et autres impressions sur le film au prochain épisode ;)

festival_francophone