6Avec Nicolas, nous avons décidé ce matin de nous bouger un peu et de profiter de notre réveil (presque) matinal pour aller voir la 1re Biennale d'Art Contemporain à Athènes: Destroy Athens. Nous prenons donc notre petit métro et, après un court changement, nous arrivons à la toute nouvelle station Keramikos. Elle dessert entre autres le musée de la céramique (faut quand même pas avoir fait 10ans de grec pour comprendre le lien...) et l'ancien site industriel d'Athènes, Gazi, reconverti en centre d'Art Contemporain. Cette station est étonnante. Elle vaut le déplacement à elle toute seule. Elle est propre, moderne, belle... Nous n'étions pas encore sortis du métro que j'avais déjà pris une bonne dizaine de photos!!!

6    6    6    6

Mais ensuite, les choses se sont légèrement compliquées. Nous avons réalisé en arrivant devant l'entrée de l'exposition que nous n'avions en tout et pour tout que 10€ sur nous. Bien évidemment, le ticket d'entrée6 était à 7€ donc hors budget. En plus, il est de notoriété publique qu'il est quasiment impossible, en Grèce, de payer par carte bleue. Nous voilà donc à la recherche d'un distributeur dans un quartier inconnu et dans une ville qui n'est pas réputée pour son réseau bancaire... Après 20minutes de marche sous le soleil (on est peut-être début octobre mais, à 14h30 on frôle tout de même les 30°C) nous apercevons enfin un guichet automatique. Nous dégainons la CB et entamons la procédure habituelle malheureusement la banque refuse de nous donner le moindre centime. Nous essayons en anglais, en grec, en français avec ma carte, avec celle de Nico... rien à faire. Commençant à nous échauffer un petit peu nous décidons de continuer notre route jusqu'à la prochaine banque. Nous nous arrêtons tout de même, au bord de la déshydratation, pour acheter une bouteille d'eau. Nous avançons tant bien que mal vers la banque la plus proche dont nous ignorons tout. Nous traversons Monastiraki pour atteindre sa station de métro et sa banque. Nouvelles tentatives en français, en grec, en anglais, avec la carte de Nico, avec la mienne.... Toujours rien. Nous marchons depuis 40minutes.
6Nous ne paniquons pas et remontons Ermou jusqu'à Syndarma. Troisième tentative... Même topo. Cette fois-ci, Nicolas sort le téléphone et appelle le service client de sa banque en France pour savoir ce qui se passe. La réponse : rien !!! Il y a de l'argent sur les comptes et tout va bien. Nous devrions pouvoir tirer de l'argent sans aucun problème. Bizarre. Nico raccroche et aperçoit 5mêtres plus loin une autre banque et me propose un dernier essai. Pourquoi pas, au point où nous en sommes de toute façon... Je mets ma carte dans la machine. Je compose mon code et demande mes sous. Et là, miracle, la machine se met à ronronner et me tend gentiment des billets. Serait-ce une hallucination? Un mirage? Absolument pas!!! Comme quoi, il faut le savoir, en Grèce, en plus de ne jamais accepter la carte bleue, les guichets automatiques ne sont pas fiables du tout!!!!

6Après toutes ces émotions et une promenade forcée d'1h15, nous achetons un koulouri (genre de gros bretzel au sésame) chez un marchand ambulant et nous nous installons à une terrasse de café devant un frappé sur la place de Syndarma. Une petite pause bien méritée...

Au bout d'un (bon) moment, requinqués bien que commençant à avoir faim, nous décidons de pousser la ballade jusqu'aux colonnes du temple de Zeus, les plus hautes au monde,6 étant donné que nous sommes à 10minutes à pied et que je ne les ai jamais vu. Nous partons donc à travers le parc national. Promenade rafraîchissante très agréable, coupée du bruit de la ville. Nous avons pu, en plus, y observer des "oeuvres" contemporaines pour nous consoler de la Biennale manquée...

6 = ça ressemble à une espèce de fourmis ou à un toboggan pour enfants un peu déglingué... au choix.

6 = indéfinissable... Peut-être un ver géant debout????

6 = ça c'est facile, c'est un arbre. Pourquoi rouge? Pour l'arrivée de l'automne bien sur !!! :P

Je ne suis pas sûre mais, à vue de nez, ces 3 oeuvres sont le dur labeur d'un seul et même artiste. Peut-être aurait-il du se casser une jambe le jour de l'exécution de ces brillantes idées novatrices.... ;)

6Et nous voilà devant l'entrée du temple de Zeus.
Le site est évidemment payant (2€) mais on s'en fiche maintenant qu'on a des sous... ;) Il6 est très petit mais il vaut réellement le détour. Les colonnes sont impressionnantes. Très hautes et colossales. Ce qui est très bien conçu c'est que, de ce site, on a en enfilade les colonnes (logique), la porte d'Hadrien et l'Acropole. C'est très beau. En plus, ces colonnes sont au centre de la ville entourées par des axes routiers plus que chargés mais, en même temps, très protégées par la végétation autour. Lorsqu'on est sur place, on oublie le bruit des voitures et les immeubles.

6    6    6   6    100_0410    100_0429

Finalement, nous sommes rentrés à la maison aux alentours 17h, affamés.
Pour une après-midi qui commençait mal, je trouve qu’on ne s’en est pas trop mal sortie. :P